Bulletin #142

Bulletin #142

Frheader

QUOI de NEUF
à
VOTRE CENTRE BÉNÉVOLE?

Numéro #142


 

Une célébration durant les moments difficiles

Ils sont partout parmi nous, tranquillement, discrètement, occupés par leurs affaires. Souvent, ils sont presque invisibles, à moins que nous sachions qui ils sont et ce qu’ils font. Ce sont les centaines de bénévoles qui aident les organismes à but non lucratif de l’Ouest-de-l’Île. Ce sont eux qui, par leur dévouement et leur travail acharné, rendent possible bon nombre de services essentiels que ces groupes offrent aux résidents de l’Ouest de l’île.

Cela est devenu encore plus important au cours de la pandémie actuelle. Des bénévoles réguliers du Centre d’action bénévole Ouest-de-l’Île (CABOI) et de nouveaux bénévoles recrutés par Andrea De Rome, coordonnatrice, recrutement de bénévoles, segment Individus, sont actifs, et ils continuent de faire une grande différence dans la communauté.

Lynda Barrett, directrice générale, explique : « Nous servons et protégeons les personnes âgées qui sont incapables de cuisiner pour elles-mêmes ou qui ont besoin d’aide pour obtenir des épiceries. La majorité d’entre elles ont été référées par des municipalités, l’un des trois CLSC, des professionnels communautaires ou sont des utilisateurs (trices) de notre programme de la Popote roulante».

Le CABOI aimerait partager les histoires de certains des bénévoles qui aident ces résidents. Nous en avons sélectionné deux qui illustrent le travail de beaucoup de bénévoles. La difficulté a été, bien sûr, de choisir parmi les histoires de toutes ces merveilleuses personnes!

Comme l’a dit Shelley Hayden, coordonnatrice de la sensibilisation au CABOI :« Octavio (Paul) Rotaru, un citoyen de Beaconsfield, travaille à domicile, s’occupe de sa famille et fait du bénévolat pour aider des personnes âgées isolées après son travail. Il est toujours prêt à aider, peu importe combien longue ou courte est la liste d’épiceries. En effet, il fait l’achat d’épiceries plusieurs fois par semaine et il a établi des liens avec notre clientèle âgée et vulnérable. Il est  populaire, les personnes âgées font appel à lui, spécifiquement! Un vrai héro dans cette crise!»

En plus d’être académique, Paul est Architecte principal de solutions pour une grande compagnie de logiciels detélécommunications, Il voyage habituellement beaucoup; comme il le dit, « de Rome à Rio et de tout ce qui se trouve entre les deux mais, en raison de la pandémie, je suis coincé à la maison mais je reste centré grâce au bénévolat. Je fais de mon mieux pour aider la communauté et y contribuer à ma façon. J’espère sincèrement, qu’en faisant du bénévolat pendant la COVID-19, je puisse aider à protéger les personnes vulnérables et à améliorer les choses pour que notre communauté parvienne à vaincre toute ensemble cette pandémie.»

Hilary Jones a une longue histoire de bénévolat. « Je fais du bénévolat depuis que je suis petite. Mes parents se sont portés volontaires, donc ça a toujours fait partie de ma vie. Ma famille est confinée au Royaume-Uni, ma mère et ma belle-mère. Des bénévoles achètent les épiceries pour elles là-bas, alors ma façon à moi de contribuer, c’est de remettre à ma communauté, ici. C’est une pandémie mondiale, et nous avons besoin d’une réponse mondiale au niveau local. Nous sommes tous dans le même bateau ».

«Ces dernières semaines, Hilary est une autre bénévole vedette pour moi. Elle fait les courses pour les aînés quand et où ils veulent. Elle prend aussi le temps de parler avec  eux. Les gens sont seuls et elle est l’antidote parfait à ce sentiment, ne serait-ce que temporairement », dit Shelley.

Ce ne sont là que deux exemples de personnes exceptionnelles qui se sont manifestées pour aider à répondre aux besoins cruciaux des autres et à maintenir le fonctionnement de la collectivité de l’Ouest-de-l’Île avec un semblant de normalité.

Comme le dit Paul Rotaru, « Nous devons tous rester unis et nous entraider en ces temps sans précédent».

 

juin 2020