DES BÉNÉVOLES DANS LE QUARTIER

« Les bénévoles sont le cœur de l’organisme Le Nichoir », affirme Susan Wylie, directrice du Centre de réadaptation des oiseaux sauvages du Nichoir « Ce sont eux qui permettent au Nichoir de poursuivre sa mission de conservation des oiseaux sauvages pour notre patrimoine naturel et c’est ainsi, qu’il peut prodiguer des soins professionnels aux oiseaux sauvages blessés et orphelins.  De plus, il offre des programmes d’éducation environnementale. En 2019, le personnel s’est occupé de plus de 2,100 oiseaux sauvages blessés et orphelins. Cela n’aurait pas été possible sans une base de bénévoles aussi solide ».

Janine Johnson est une bénévole extrêmement dévouée ; c’est un visage qu’on voit souvent au Nichoir.                        

«  Je me suis fait un devoir de m’engager à faire du bénévolat sur une base régulière. Des organismes comme Le Nichoir comptent sur l’aide bénévole pour prendre soin de leurs ‘patients’ ; faire passer le message sur les efforts de conservation; et diffuser des connaissances sur l’organisme à ceux qui n’en ont jamais entendu parler.

Le petit rôle que je joue dans le soin de ces animaux pour leur donner la chance de guérir ou de bien grandir et d’être relâchés dans la nature, me remplit de joie. Je suis fière de faire partie de cet organisme communautaire ».

Comments are closed.